6 questions clés + 1 conseil aux minimalistes débutants (pour une maison désencombrée et minimaliste)

6 questions clés + 1 conseil aux les minimalistes débutants

6 questions clés pour une maison désencombrée et minimaliste

Dans son livre Devenir minimaliste, c’est malin, Anne-Sophie Monod propose des clés concrètes du minimalisme à mettre en place dans notre intérieur mais aussi dans nos habitudes de consommateurs minimalistes débutants.

 

Chaque objet en trop dans votre intérieur est une occasion de trop pour votre esprit d’être happé et préoccupé chaque jour (je dois raccommoder tout un tas de vêtements et passer au pressing, je dois trouver mon Tupperware® pour mon déjeuner de demain dans tout le bazar de la cuisine, il faut vraiment que je trie cette grosse pile de magazines, je dois faire réparer le gaufrier qui traîne depuis des semaines sur le plan de travail, je dois chercher mon dernier avis d’imposition mais je ne sais vraiment pas où il est…). – Anne Sophie Monod

Ainsi, il est possible de se poser les six questions ouvertes suivantes pour commencer le cheminement intellectuel vers le fait de posséder et accumuler moins, premier pas vers la mise en pratique du minimalisme. Pour faire autrement, il faut commencer par penser autrement :).

1.Cet objet est-il au bon endroit, dans la bonne pièce de la maison ?

Rassembler tous les objets ayant la même nature ou la même fonction en un seul endroit est la clé d’une maison fonctionnelle.

2.Cet objet, est-il utile ou non pour moi dans ma vie quotidienne ? Quand l’ai-je utilisé pour la dernière fois ?

Les « au cas où » et les « si » sont les pires ennemis d’une maison minimaliste. Si un objet n’a pas été utilisé depuis des mois, il est tout à fait possible de vivre sans définitivement… d’autant plus que, si son utilité se fait ressentir un jour, il sera toujours envisageable de l’emprunter à un ami ou le louer.

3.Combien d’exemplaires en tout dans la maison pour cet objet ?

Nos maisons débordent d’objets en double (voire plus) exemplaire.

4.Cet objet fonctionne-t-il parfaitement ? Est-il cassé, abîmé ?

Quand un objet ne fonctionne plus, il est temps de l’amener chez un réparateur.

Quand un vêtement est usé ou mal ajusté, il est utile de l’emmener pour une retouche.

Les piles usagées, les ampoules grillées, les cartouches d’encre vides ont toute leur place dans les conteneurs dédiés à l’entrée des grandes surfaces. Les vieilles lunettes peuvent être ramenées chez les opticiens ou données à des associations.

Si l’objet est vraiment hors d’usage et non réparable, alors sa place est à la déchetterie.

5.La vue de cet objet me donne-t-elle un sentiment de bien-être ?

Quand vous avez un objet entre les mains et que vous vous posez cette question, répondez rapidement, sans réfléchir, spontanément, en toute franchise, en mettant de côté les conventions sociales (« impossible de me séparer de cet objet, on me l’a offert. ») et même la valeur affective de l’objet (héritage d’un ancêtre, etc.). – Anne Sophie Monod

6.Si je voyais cet objet aujourd’hui dans une vitrine, est-ce que je l’achèterais ?

Si la réponse est oui, alors l’objet peut être conservé.

Si la réponse est non, alors il peut être donné, revendu ou jeté.

Conseil pour les minimalistes débutants

Anne-Sophe Monod déconseille d’essayer de tout faire en un jour. Cela est quasiment impossible et est trop décourageant.

Elle conseille plutôt de faire un planning détaillé des pièces à désencombrer ou des objets à trier dans toute la maison (par exemple tous les livres). Ce planning sera comme une base de travail à respecter scrupuleusement car il n’y a rien de plus déprimant que d’être dans un bazar permanent et dans une période de tri qui s’éternise.

Pour savoir si une session de tri a été utile et efficace, il faut voir et ressentir un vrai mieux, même s’il s’agit d’une simple étagère dégagée !

…………………………………………………………………………………………..

Source : Devenir minimaliste, c’est malin : les meilleures astuces pour alléger votre intérieur et retrouver forme, vitalité, joie et dynamisme  de Anne-Sophie Monod (éditions Leduc.s). Disponible en librairie, en médiathèque ou sur internet.

Commander Devenir minimaliste, c’est malin sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*