Aimer son Enfant intérieur seul avec soi-même (et apprendre à supporter et aimer la solitude)

Aimer son Enfant intérieur seul avec soi-même (et apprendre à supporter et aimer la solitude)

Aimer son Enfant intérieur seul avec soi-même (et apprendre à supporter et aimer la solitude)

Chacun de nous doit réaliser que non seulement il peut prendre soin de lui et survivre tout seul, mais qu’il peut même être heureux et épanoui par lui-même. Il est tout à fait possible d’avoir une vie pleine et prospère lorsqu’on se retrouve seul, que ce soit à la suite d’un deuil, d’une séparation, d’un divorce ou parce que nous ne trouvons pas de partenaire. – Margaret Paul

Si la plupart des gens s’accrochent à des relations dysfonctionnelles ou malsaines, c’est uniquement parce qu’ils ont peur d’être seuls. C’est pourquoi il est si important, quand on dialogue avec son Enfant intérieur, de découvrir ce qui lui donne de la joie quand il est seul, car on peut ensuite agir en ce sens. Qu’il s’agisse de quelque chose que l’Enfant intérieur a envie de faire, d’apprendre ou de créer, l’Adulte pourra faire en sorte que cela se réalise.

La façon dont les autres nous traitent n’est que le reflet de la manière dont nous nous traitons nous-mêmes. Un manque de soutien d’un compagnon/ d’une compagne, d’un patron, d’ami.es est souvent lié à un manque de soutien de l’Adulte pour l’Enfant intérieur. Un manque de respect de l’entourage pour les limites personnelles et les avis donnés est souvent lié à un défaillance dans la pose de limites par l’Adulte afin de protéger l’Enfant intérieur.

Nos relations avec les autres sont le miroir de notre rapport intime à nous-mêmes. Commençons par nous donner à nous-mêmes amour et soutien, et nous recevrons à coup sûr celui des autres. – Margaret Paul

Quand nous avons rendez-vous et que la personne ne vient pas, on peut apprendre à ne pas le prendre mal et se donner l’autorisation de faire autre chose. Il en est de même si on a fait des projets avec quelqu’un et qu’il change d’avis à la dernière minute. Si la même personne annule ou change d’idée fréquemment, il vaut mieux ne plus faire de projets avec elle et lui parler des émotions ressenties à l’irruption de ces annulations. Mais une certaine dose de souplesse est nécessaire dans toute bonne relation.

Pour être capable de cette souplesse, nous avons besoin de passions dans la vie et d’activités qui nous épanouissent afin de ne pas être « en panne » de choses que nous aimons faire. Quand un.e ami.e annule une soirée ou une sortie, il est possible d’en profiter pour faire quelque chose de plaisant que nous n’avons jamais le temps de faire : lire, jardiner, écouter de la musique, bricoler…

Nous avons tous besoin d’avoir des activités qui nous permettent d’être heureux par nous-mêmes, de ne pas dépendre des autres et de ne pas leur en vouloir quand ils changent de projets. Si vous n’êtes heureux qu’en compagnie des autres, interrogez-vous sur les peurs et les croyances qui vous rendent co-dépendants. – Margaret Paul

Néanmoins, l’Adulte a aussi besoin de savoir qu’il a suffisamment d’amis et de famille proches qui peuvent se rendre disponibles pour discuter au téléphone, échanger par chat ou encore se voir de manière impromptue. Nous avons également tous besoin de proches qui soient là pour nous réconforter dans les moments difficiles. Le soutien social est un effet un des piliers du bonheur durable.

……………………………………………………………..

Source : Renouez avec votre enfant intérieur de Margaret Paul (éditions Le Souffle d’Or). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Renouez avec votre enfant intérieur  sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

  • La codépendance, c'est donner aux autres le pouvoir de définir notre propre valeur. Lorsque nous ne veillons pas sur notre santé ou notre sécurité, c'est parce que notre Adulte ne pense pas que notre Enfant Intérieur le mérite, tout comme nos parents ne le pensaient pas de nous ou d'eux-mêmes.…
  • Les deux faces de l'enfant intérieur Lien entre bonheur et qualité de la relation avec l'enfant intérieur Moussa Nabati, psychanalyste, estime que le bonheur d'une personne ou, à l'inverse, son malheur, dépendent de la nature des liens qu'entretiennent entre eux ses deux Moi, l'enfant et l'adulte. La « maison-soi », à l'image…
  • Apprendre à aimer son enfant intérieur Dans son livre Renouez avec votre enfant intérieur, Margaret Paul propose l'approche de l'Attachement intérieur afin de retrouver notre spontanéité, notre capacité à aimer et notre sensibilité. Même en ayant eu la meilleure enfance, rares sont celles et ceux qui savent ce qu'est de…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*