Apprendre à accueillir nos émotions

Apprendre à accueillir nos émotions

Apprendre à accueillir nos émotions

Nous avons souvent tendance à censurer, minimiser ou nier nos émotions. En effet, nous sommes peu nombreux à avoir appris la langue des émotions comme une « langue maternelle ». Nous avons plutôt appris la répression émotionnelle quand nos parents nous disaient « Mais non, ça ne fait pas peur », « Arrête de pleurer », « Tu exagères, ça ne fait pas si mal », »C’est pas si grave », « Si tu continues ta colère, tu vas être puni ».

Par ailleurs, l’importance « d’accueillir ses émotions » est souvent mentionnée dans des livres ou des articles sans que cet accueil des émotions soit détaillé. Or, si nous n’avons pas eu d’exemples d’accueil émotionnel dans notre enfance, nous nous retrouvons bien démunis pour comprendre nos sensations et nos émotions. Nous allons reproduire ce que nous avons connu : relativiser l’émotion, la minimiser, la nier, voire la moquer. De même, nous allons avoir tendance à croire les autres plutôt que notre corps et notre coeur quand ces autres nous disent que nous exagérons, qu’il ne sert à rien d’avoir peur, que personne ne devrait ressentir de la tristesse pour si peu…

Je vous propose quelques exemples pour apprendre à accueillir les émotions. Nous pouvons nous entraîner tous les jours à l’accueil émotionnel afin de gagner en santé mentale et d’améliorer nos relations interpersonnelles.

Censure -> Il n’y a aucune raison que je me sente aussi (triste/ en colère/ apeuré.e/ angoissé.e/ honteux.se…). // Accueil -> Personne n’est jamais ému pour rien.

Censure -> Je ne devrais pas ressentir cela. // Accueil ->Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises émotions mais seulement des émotions à décoder car elles donnent des renseignements.

Censure -> Ce n’est pas bien d’éprouver (de la jalousie/ de la colère/ de la honte). // Accueil ->C’est vrai, je ressens cela et c’est OK. De quoi me parle cette émotion ?

Censure -> Je suis trop vieux (vieille) pour être bouleversé.e à ce point. // Accueil -> J’ai le droit d’être bouleversé.e.

Censure -> Il faut que je stoppe cette émotion immédiatement. // Accueil -> Je suis capable de vivre cette émotion jusqu’au bout et de me laisser traverser par elle.

Censure -> Je suis faible de ressentir ce que je ressens. // Accueil -> C’est mon humanité qui s’exprime dans mes émotions. Être humain, c’est vivre toute la palette des émotions dont la nature nous a dotés.

………………………………………………………………….

Pour aller plus loin : Nous ne sommes jamais émus pour rien !

Vous aimerez aussi...

  • 3 compétences à maîtriser pour être capable d'identifier avec précisions et nuance les émotions (au service de la vie et des relations) 1.Etre ouvert.e aux émotions pour les accepter et les accueillir  L’émotion est une source capitale d’informations (par exemple, la culpabilité nous informe que nous nous sommes probablement mal…
  • Petit cahier d'exercices d'intelligence émotionnelle : pour mieux vivre nos émotions ! Présentation de l'éditeur Nos émotions nous servent de signaux face à notre environnement. Elles ont pour effet d'éclairer notre jugement, de nous protéger des risques ; mais elles ont aussi le pouvoir de nous conduire à des souffrances…
  • 5 caractéristiques d'une personne émotionnellement intelligente Peter Solvey, psychologue à Yale, définit l'intelligence émotionnelle à partir de 5 domaines principaux : La connaissance de ses émotions La conscience de soi (le fait de pouvoir identifier ses sensations et ses émotions) est la clé de voûte de l'intelligence émotionnelle. Cette capacité…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*