Apprendre à être heureux : l’exercice du PRP (se donner la permission d’être humain.e)

apprendre à être heureux

Apprendre à être heureux : l’exercice du PRP (se donner la permission d’être humain.e)

apprendre à être heureuxDans son livre Apprendre à être heureux, Tal Ben Shahar (professeur de psychologie à Harvard) propose l’exercice du PRP. Cet exercice vise à affronter les émotions pénibles liées à l’échec (la peur de l’échec en amont ou les conséquences négatives d’un échec vécu). Cet exercice nous permet également de prendre conscience du caractère irrationnel de certains de nos raisonnements  : certains distorsions de la réalité font naître en nous une crainte de l’échec si grande qu’elle en devient maladive.

Les initiales PRP signifient :

  • P : je me donne la permission d’être humain.e
  • R : je procède à la reconstruction de la situation
  • P : je gagne en perspective

Le cheminement à travers ces trois étapes n’est pas nécessairement linéaire : on peut passer de la permission à la perspective avant de revenir à la construction, pour tout reprendre au stade de la permission…

P : je me donne la permission d’être humain.e

Tal Ben Shahar écrit :

Pensez à un événement récent qui vous a perturbé.e ou à un autre dont vous redoutez qu’il survienne dans un proche avenir.

Commencez par vous donner la permission d’être humain.e – avouez-vous ce qui est arrivé et ce que vous avez ressenti à cette occasion.

Vous pouvez mettre le tout par écrit, ou le décrire oralement à une personne de confiance.

Si vous préférez, accordez-vous le temps, la place de vivre ce que vous avez à vivre sur ce plan.

Ce premier stade peut durer de quelques secondes à quelques minutes.

R : je procède à la reconstruction de la situation

Tal Ben Shahar poursuit :

Demandez-vous quelles pourront être les conséquences positives. Cela ne signifie pas que vous vous en réjouissiez, mais simplement que les bénéfices potentiels existent.

Qu’avez-vous de nouveau à apprendre ?

Cela peut-il vous apporter un nouvel éclairage sur vous-même ou les autres ?

Cela peut-il développer votre faculté de compatir ou vous aider à mieux apprécier ce dont vous jouissez déjà dans la vie ?

P : je gagne en perspective

Tal Ben Shahar conclut :

Pour finir, prenez un peu de recul et replacez la situation dans une perspective plus large.

Parvenez-vous à prendre suffisamment de distance ?

Comment percevrez-vous les circonstance actuelles dans un an ?

Ne seriez-vous pas en train d’accorder un peu trop d’importance à des détails ?

 

Pour plus d’efficacité à long terme, on peut répéter cet exercice régulièrement : soit en nous repenchant activement sur une situation passée, soit en réagissant aux événements au fur et à mesure qu’ils se présentent.

………………………………………………………………………………

Source : Apprendre à être heureux : cahier d’exercices et de recettes de Tal Ben Shahar (Pocket).

Commander Apprendre à être heureux : cahier d’exercices et de recettes  sur Amazon.

 

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*