5 caractéristiques d’une personne émotionnellement intelligente

L’intelligence émotionnelle

5 caractéristiques d’une personne émotionnellement intelligente

Peter Solvey, psychologue à Yale, définit l’intelligence émotionnelle à partir de 5 domaines principaux :

La connaissance de ses émotions

La conscience de soi (le fait de pouvoir identifier ses sensations et ses émotions) est la clé de voûte de l’intelligence émotionnelle. Cette capacité est essentielle à la compréhension de soi et à l’intuition.

Quiconque est aveugle à ce qu’il ressent est à la merci de ses sentiments. – Daniel Goleman

La personne qui a conscience de soi est consciente à la fois de son humeur du moment et de ses pensées relatives à cette humeur. Il y a une distinction logique entre le fait d’être conscient de ses émotions et le fait de vouloir les modifier mais, en pratique, ces deux attitudes vont de pair : reconnaître qu’on est agressif, c’est déjà ne plus vouloir l’être. En effet, la conscience de soi exerce un effet plus puissant sur les sentiments agressifs : comprendre que l’on éprouve de la colère élargit l’éventail des possibilités (s’en affranchir… mais aussi décider de lui donner lire cours !).

Les personnes qui sont capable d’identifier ce qu’ils ressentent (reconnaître les sensations du corps et mettre des mots sur les émotions ressenties) conduisent mieux leur vie et perçoivent plus clairement les répercussions intimes de leurs décisions personnelles (couple, emploi, relations amicales…)

La maîtrise de ses émotions

La capacité d’adapter ses sentiments à chaque situation dépend de la conscience de soi. Cette capacité s’illustre par le fait de pacifier son esprit et de se libérer des émotions désagréables (peur, colère, tristesse). Les personnes qui n’ont pas cette aptitude psychologique fondamentale sont en lutte constante contre des émotions douloureuses.

La maîtrise des émotions est un facteur de résilience et de mieux-être.

L’auto motivation

La maîtrise des émotions est un pré requis pour se concentrer, canaliser ses impulsions et s’automotiver. Le contrôle des émotions est le fait d’être capable de remettre à plus tard la satisfaction de ses désirs et de réprimer ses pulsions. C’est la base de tout accomplissement parce que cet état de « fluidité » psychologique est un levier de productivité et d’efficacité personnelle.

La perception des émotions d’autrui

L’empathie constitue l’élément principal de l’intelligence interpersonnelle. Les personnes empathiques sont plus réceptives aux signaux subtils qui indiquent les besoins et les désirs des autres.

La maîtrise des relations humaines

Savoir entretenir de bonnes relations avec les autres, c’est en grande partie savoir gérer leurs émotions. – Daniel Goleman

Pour aller plus loin : 3 clés d’intelligence émotionnelle pour éviter que les disputes ne dégénèrent

……………………………………………………………………………………………..

Source : L’intelligence émotionnelle : l’intégrale de Daniel Goleman (éditions J’ai Lu). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander L’intelligence émotionnelle  sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*