5 concepts clés du zéro déchet 

concepts clés du zéro déchet 

5 concepts clés du zéro déchet

Pour Bea Johnson, autrice du livre Zéro Déchet, recycler n’est pas la solution à la réduction des déchets parce que le recyclage demande de l’énergie et que les réglementations environnementales ne sont pas assez strictes. Par ailleurs, de nombreux plastiques ne sont pas recyclables et un produit recyclé ne l’est souvent qu’une fois.

Etre une famille zéro déchet, ce n’est pas recycler plus mais moins, en empêchant les déchets de rentrer chez nous. Recycler est un dernier recours en commençant par éliminer les produits jetables de notre vie.

Bea Johnson propose 5 concepts clés du zéro déchet pour nous aider à éliminer les produits jetables de nos foyers en totalité (ou presque). Ces concepts reposent sur le fait d’éliminer les objets à usage unique, de supprimer les achats avec emballage et ne pas accepter les goodies et autres objets publicitaires gratuits. Bea Johsnon propose des alternatives durables à chaque objet jetable que nous avons tous dans nos foyers (des exemples dans la salle de bain et la cuisine).

1.Refuser

  • Non aux courriers publicitaires (STOP PUB pour les courriers non adressés, désinscription aux courriers adressés et aux emails/ newsletters)
  • Non aux plastiques et emballages à usage unique
  • Non aux cadeaux gratuits et objets publicitaires offerts

2.Réduire

  • Désencombrer
  • Revendre
  • Donner
  • Remplacer seulement ce qui doit être remplacé
  • Cuisiner autant que possible pour réduire les emballages alimentaires
  • Faire des cadeaux zéro déchet (cadeaux faits maison, des expériences plutôt que des cadeaux matériels, des cadeaux achetés d’occasion, limiter les emballages avec des emballages cadeau en tissu ou en papier journal/ dessins d’enfants…)
  • Mutualiser les usages (exemple : utiliser des huiles alimentaires pour l’hygiène corporelle et le démaquillage)

Concernant les produits ménagers, il est possible d’entretenir et laver sa maison avec seulement 3 produits pour un ménage naturel et minimaliste : bicarbonate de soude, vinaigre blanc et savon noir.

ménage minimaliste

3.Réutiliser

  • Echanger le jetable contre du réutilisable dont voici quelques idées (liste non exhaustive) :
    • eau ou oriculi plutôt que coton tige
    • verre consigné
    • mouchoirs et serviettes en tissu
    • tawashi ou brosse (plutôt qu’éponge)
    • torchons (plutôt qu’essuie tout)
    • bocaux en verre et sacs en tissu pour acheter les courses alimentaires en vrac
    • cup menstruelle ou serviettes hygiéniques lavables
    • couches lavables
    • blaireau et rasoir durable ou rasoir électrique plutôt que rasoir jetable
  • Acheter d’occasion :
    • magasins d’occasion
    • brocante
    • vides greniers
    • achats sur Internet

4.Recycler

  • Recycler ce qui ne peut être ni refusé, ni réduit ni réutilisé
  • En amont, refuser le plastique et privilégier les autres matières (carton, verre, tissu, papier, bois…)

5.Composter

Le compostage ne se réduit pas aux fruits et légumes : coquilles d’oeuf, marc de café, cheveux, balayures, papier sulfurisé peuvent également être mis au compost.

De nombreuses solutions de compostage individuelles existent, même pour les personnes vivant en appartement, et de plus en plus de communes proposent des composts publics dans lesquels il est possible de déposer son compost domestique.

 

L’astuce est de garder l’esprit ouvert, de faire preuve de créativité et de se laisser le temps de s’habituer à ces nouveaux modes de consommation et de vie, pas à pas.

Chaque fois que nous prenons une décision, nous pouvons soutenir une pratique qui est durable ou qui ne l’est pas. – Bea Johnson

De nombreuses utilisations de consommables jetables et de produits d’hygiène corporelle peuvent être questionnées à la lumière de nos pratiques culturelles :

  • a-t-on besoin de prendre une douche tous les jours ?
  • quelle fréquence pour le lavage des cheveux ?
  • est-ce que je peux accepter que mes vêtements ne sentent pas l’adoucissant ? 
  • suis-je prête à espacer l’épilation de mes jambes/ aisselles ?
  • comment je me sens à l’idée d’utiliser des mouchoirs en tissus plutôt que des mouchoirs en papier jetables ?

et de notre cheminement :

  • quelles sont mes limites ? mes besoins ?
  • par quel petit pas est-ce que je peux commencer (hygiène ? courses alimentaires ? ménage ? cuisine ?…) ?
  • comment entreprendre cette transition : par étape ? du tout au tout ? seul.e ? avec des soutiens ?

Il ne s’agit pas ici de dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire mais de provoquer des questionnements, d’éveiller des consciences et de proposer des petits pas en fonction des sensibilités et du niveau d’éveil de la conscience de chacun.e.

………………………………………………………

Pour aller plus loin :
LE livre référence de Béatrice Johnson :

Pour les familles :

Un livre récent avec plein de mises à jour et des astuces pratico-pratiques :

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*