Décidément… le mot qui doit nous alerter sur nos croyances limitantes et négatives (sur nous mêmes ou les autres)

tableau des Croyances

Décidément… le mot qui doit nous alerter sur nos croyances limitantes et négatives (sur nous mêmes ou les autres)

Dans son livre Que se passe-t-il en moi ? : mieux vivre ses émotions au quotidien, Isabelle Filliozat écrit :

Chaque fois que nous nous entendons dire « décidément… », nous pouvons suspecter une croyance ancrée en nous : « Décidément je suis nulle, décidément les hommes sont des enfants, décidément les femmes sont des empêcheuses de vivre simplement, décidément je suis incompris, décidément la vie en couple est impossible, décidément je ne suis pas digne d’être aimé… ».

Isabelle Filliozat ajoute que nous mettons en place toutes sortes de comportements pour provoquer les réactions attendues de notre entourage et ainsi accumuler autant d’expériences renforçant nos croyances. Par exemple, une personne qui manque de confiance en elle risque de ne pas se mettre en avant, de se dévoiler le moins possible pour ne pas que les autres voient à quel point elle est inintéressante et par peur d’attirer l’attention. En conséquence, les autres l’oublient, finissent par ne plus l’inclure dans les conversations, se lassent de sa compagnie. Cette attitude confirme la croyance initiale : puisque personne ne me trouve digne d’intérêt, c’est bien parce que je suis nul.le !

Isabelle FIlliozat propose un tableau à remplir pour repérer nos croyances :

tableau des Croyances

  • noter les réactions fréquentes des autres à notre égard et la manière dont nous les interprétons (exemple : ils se désintéressent rapidement de moi, ils me manipulent, ils me rejettent, ils me critiquent…). Ces réactions sont des expériences renforçantes.
  • écouter le « décidément » qui y correspond (exemples : décidément personne ne m’aime, décidément on ne peut compter que sur soi-même…)
  • observer nos propres comportements :
    • devenir attentif.ve aux attitudes et façons d’être qui peuvent provoquer les réactions des autres
    • prendre conscience de la manière dont nos croyances influencent nos comportements et dont nos comportements influencent ceux des autres dans un cercle vicieux
  • Remonter dans le passé pour essayer d’établir les racines des croyances limitantes :
    • comment la ou les croyances notées dans le tableau ont pu être intégrées ?
    • quels éléments de l’histoire personnelle ont pu concourir à forger ces croyances ?
  • tenter des changements dans les comportements pour influencer ceux des autres et, par ricochet, nos croyances limitantes et négatives

Les croyances destructrices sur soi et les autres se sont mises en place pour la plupart au cours de l’enfance pour donner du sens à la douleur (quand l’entourage – parents, enseignant.e.s, fratrie, ami.es – s’est montré insensible, critique humiliant…).

Maintenir une croyance permet d’éviter de ressentir de nouveau la détresse sous-jacente vécue à l’époque et qui n’a pas pu être dite, exprimée, pleurée.

……………………………………………………………………………………

Source : Que se passe-t-il en moi ? de Isabelle Filliozat (éditions Poche Marabout).

Commander Que se passe-t-il en moi ? sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

  • Les 6 croyances limitantes les plus répandues qui nous rendent malheureux Dans son livre "Renouez avec votre enfant intérieur", Margaret Paul a dénombré les 6 croyances les plus répandues qui sont à la base de nos difficultés personnelles et interpersonnelles. Selon elle, très peu de gens ont échappé à ces…
  • Un exercice pour en découdre avec nos pensées négatives Cet exercice permet de ne pas se laisser envahir par des émotions douloureuses qui ont tendance à se relancer et se nourrir mutuellement dans un cercle vicieux émotions/ pensées. Les émotions peuvent être alimentées par des pensées négatives, pessimistes, inexactes et entachées…
  • 10 pièges résultant de l'amour conditionnel "je t'aime si" Thomas d'Ansembourg mentionne 10 pièges résultant des conditionnements de l'éducation "je t'aime si" qui peuvent nous tétaniser, nous couper de notre élan vital, nous empêcher de nous aimer nous-mêmes. 1. Les jugements Les jugements sur soi, sur les autres, sur la situation…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*