L’épigénétique : l’expression de nos gênes est modifiée par notre mode de vie et notre conception du bonheur

épigénétique expression gênes modifiée par mode de vie

Qu’est-ce que l’épigénétique ? 

L’épigénétique est la modulation de l’expression des gènes en fonction de notre comportement quotidien.

L’ADN ne code que pour 15% des machines outils qui font fonctionner la cellule vivante.

Les 85% restants produisent des molécules qui modifient l’expression des gènes. Des gènes sont activés par ces molécules ou sont inhibés (réduits au silence).

Les gènes ne sont pas changés : il n’y a ni production ni retrait de gènes mais modification de l’expression des gênes présents.

Il existe des gènes qu’on n’utilise pas (ils sont fermés) et des gènes qu’on utilise (ils sont ouverts). Selon notre mode de vie, on est capable d’ouvrir des gènes fermés ou de fermer des gènes ouverts.

Ce phénomène a lieu tout au long de la vie : on régule l’expression des gènes tout au long de notre vie. Joël de Rosnay, docteur en sciences, explique dans cette vidéo en quoi consiste l’épigénétique :

Les facteurs qui modifient l’expression de nos gènes  

  • La nourriture
  • L’exercice physique
  • Le stress
  • Le plaisir éprouvé dans la vie
  • La qualité du réseau social et familial
  • L’exposition à des toxiques et à certaines matières plastiques
  • Le climat (notamment les rayons UV du soleil)
  • L’influence psycho affective

Ces éléments combinés conduisent à la production dans le corps de molécules qui vont ouvrir ou fermer des gènes. L’alimentation semble être le facteur le plus important de modification de notre génome : nous sommes ce que nous mangeons.

Par exemple, le Japon présente un taux de cancer moins élevé que les autres pays au niveau de développement industriel comparable. Certains scientifiques ont trouvé que des substances contenues dans le thé vert réactivent un gène luttant contre certains cancers mais qui a tendance à s’inhiber naturellement avec l’âge.

De manière plus générale, nos habitudes alimentaires, nos modes de vie, nos manières de penser font de nous ce que nous sommes.

Des impacts sur les enfants

Les modifications épigénétiques restent en mémoire à long terme grâce à des marqueurs stables. L’activation ou l’inhibition d’un gène peut se produire après des décennies et même se transmettre d’une génération à l’autre.

Le changement de l’expression des gènes est donc transmissible aux générations futures.

L’épigénétique nous invite à mesurer l’importance d’une vie saine, pour nous même et pour nos enfants.

C’est une invitation :

  • à manger sainement,
  • à pratiquer de l’exercice physique régulièrement,
  • à lutter contre le stress (par la méditation ou une meilleure connaissance des mécanismes émotionnels par exemple),
  • à rompre l’isolement et la solitude,
  • à pratiquer la psychologie positive. 

On comprend ainsi tous les enjeux liés à une bonne hygiène de vie (alimentation, sommeil, activité physique, intelligence émotionnelle) mais aussi à la psychologie positive dont les apports sont essentiels. La psychologie positive vise à nous permettre d’augmenter de manière durable notre bonheur. Or l’épigénétique nous renseigne sur le fait que notre ADN portera les traces de ces efforts et, par effet de descendance, nos enfants connaîtront un niveau de base de bonheur plus élevé que le notre. En effet, 50% de notre bonheur est déterminé par notre « capital de départ« , à savoir notre notre patrimoine génétique.

L’idée n’est pas de créer de nouvelles peurs, de culpabiliser les parents et encore moins les femmes pour les répercussions d’événements qui ont eu lieu pendant la grossesse.

En revanche, on peut prendre conscience de l’influence des facteurs environnementaux sur notre santé et celle de nos enfants pour faire des choix éclairés.

Pour compléter, je vous propose de lire cet article : Nous héritons d’un bagage inconscient lié aux émotions refoulées par nos ancêtres.

 

Vous aimerez aussi...

  • 25 clés pour mettre toutes les chances de son côté pour être heureux Faire preuve d'altruisme, réaliser des actes de gentillesse spontanés, sans attentes ou exigences en retour Etre dans l'instant présent : agir en pleine attention, savourer les petits plaisirs du quotidien et s'imprégner des sensations et émotions agréables…
  • AAA : le triple A du bonheur (selon la psychologie positive) Cette notion de triple A du bonheur, mise au point par Ilona Boniwell (experte en psychologie et éducation positives), permet de garder en mémoire les messages clés de la psychologie positive au sujet du bonheur. A pour Adaptation Les…
  • 3 grands mythes sur le bonheur (qui nous empêchent d'atteindre un bonheur réel et durable) Dans son livre "Comment être heureux et le rester", Sonja Lyubomirsky, professeur en psychologie positive, écrit qu'un des principaux obstacles à être heureux et surtout à le rester est que la plupart de nos croyances…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*