Exprimer sa gratitude en Communication Non Violente : un processus riche en émotions positives

exprimer gratitude communication non violente

Exprimer sa gratitude en Communication Non Violente : un processus riche en émotions positives

Marshall Rosenberg, docteur en psychologie et fondateur de la Communication Non Violente (CNV), propose trois composantes d’un remerciement avec la Communication Non Violente pour exprimer de la reconnaissance :

  • les actes concrets qui ont contribué à notre bien-être,
  • les besoins que nous éprouvions et que ces actes ont satisfaits chez nous,
  • le sentiment de plaisir né de la satisfaction de ces besoins.

Dire « merci » en CNV suit ce processus : « Voici ce que tu as fait; voici ce que je ressens; voici le besoin qui chez moi a été satisfait ».

Lorsque nous formulons un remerciement de cette façon, nous nourrissons la relation et chaque interlocuteur (nous-même et l’autre) éprouve des émotions agréables. Faire preuve de gratitude de cette manière nécessite de s’efforcer de mieux apprécier ce qui, dans les actes de notre entourage, contribue à notre bien-être et d’affûter notre capacité à exprimer la reconnaissance. Nous avons en effet tendance à remarquer davantage ce qui ne va pas que ce qui va bien. Par ailleurs, nous pouvons éprouver de l’appréhension à l’idée de formuler des remerciements car des pensées parasites (peur, gêne, honte du type « Je suis sûr qu’il/elle sait déjà ce qu’il/elle représente pour lui, je n’ai pas besoin de lui dire. D’ailleurs, mes paroles risqueraient de le gêner. ») vont souvent nous pousser à laisser passer l’occasion de remercier celles et ceux qui ont exercé une influence positives sur nos vies.

Lorsque nous recevons un remerciement de cette façon, nous pouvons l’accueillir sans éprouver de sentiment de supériorité et sans fausse modestie, en nous réjouissant avec la personne qui offre sa reconnaissance.

Ainsi, la CNV nous invite à passer des compliments et louanges à la gratitude qui vient de l’intérieur et à la reconnaissance authentique sans chercher à obtenir quoi que ce soit en retour.

………………………………………………………………………………….

Source : Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall Rosenberg (éditions La Découverte). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*