Faire l’expérience dans le corps du problème résolu pour y trouver des solutions nouvelles

Faire l'expérience dans le corps du problème résolu pour y trouver des solutions nouvelles

Faire l’expérience dans le corps du problème résolu pour y trouver des solutions nouvelles

Face à un problème qui nous fait souffrir (ruminations mentales, déclenchement de douleurs physiques, stress, conflits interpersonnels…), ,nous pouvons tenter de faire l’expérience dans le corps du problème résolu.

Il s’agit de demander au corps comment il se sentirait si cette difficulté était surmontée puis d’attendre quelques secondes pour être à l’affût d’un mouvement à l’intérieur du corps, d’un « sens corporel » au sens du focusing (une perception de prime abord vague, qui se précise ensuite avant d’être ressentie physiquement).

Il est bon aussi de laisser le corps s’exprimer extérieurement s’il le désire. Cela peut se manifester par une envie de s’asseoir bien droit, la tête haute, de se détendre, de soupirer ou encore d’autres mouvements.

En recourant à ce procédé, le corps et le cerveau ont un avant goût du bien-être physique qui découle de la résolution du problème. Ce bien-être peut être source d’enseignement.

Après un moment passé à savourer cette sensation de bien-être, il est possible de se dire qu’on peut se sentir aussi bien tout le temps, puis d’attendre et de se mettre à l’écoute de ce qui se passe, de la perception physique interne particulière qui émerge. 

Si un message du type « Désolé, tu ne peux pas te sentir toujours aussi bien » se produit, il est recommandé de demander à ce quelque chose qui émet le message qui il est, quel est son message caché, au service de quoi il se met.

C’est une fois qu’on a prétendu que le problème est résolu et qu’on a ressenti le bien être associé qu’on peut procéder à rebours. On peut se demander ce qui empêche de trouver la solution, ce qu’on doit faire pour y parvenir.

On laisse alors le corps « sentir » la réponse en se sentant réellement bien mais aussi en lui demandant ce qui l’empêche de toujours se sentir aussi bien.

En procédant ainsi, on est amené à trouver des réponses qu’on n’aurait pas trouvé en partant du problème.  Mais cette approche nécessite de réellement prétendre pendant un moment que le problème est totalement résolu  et qu’on est capable de conserver ce bien-être à long terme.

Cela demande du temps et de l’entraînement de faire comme si le problème était résolu jusqu’à ce qu’une nouvelle réponse à la question émerge dans le corps.

Raccrochez-vous au sentiment de bien-être de la même façon que vous garderiez à l’œil la réponse à un problème pendant que vous essayez, à rebours, de le résoudre. – Eugene T. Gendlin

Pour aller plus loin : Prendre soin de nos malaises intérieurs

……………………………………….
Source : FOCUSING – Au centre de soi de Eugene T. Gendlin (Les éditions de l’Homme)

Vous aimerez aussi...

  • Comprendre les principes du focusing J'ai découvert l'approche du focusing sur un forum à propos de la Communication Non Violente. Cela m'a intriguée car je ressentais justement un manque dans le processus de la Communication Non Violente au sujet de l'identification des sensations corporelles afin de mieux reconnaître les émotions.…
  • Avoir confiance en son corps Souvent, nous éprouvons une telle angoisse que nous finissons pas l'accepter comme étant normale. A tort. Tout malaise que nous ressentons indique que notre corps sait où se trouve son bien-être et tend vers ce but. Chaque sentiment de malaise contient l'énergie nécessaire pour rétablir…
  • Le Focusing : découvrir ce que les sensations corporelles ont à nous dire Le Focusing est un outil psycho-thérapeutique conçu par Eugene Gendlin (élève de Carl Rogers). J'ai découvert cet "art d'être connecté à soi-même à travers les sensations" parce que je trouvais que cela manquait dans le processus de…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*