Garde robe minimaliste : un concept à découvrir

Comment constituer une garde robe minimaliste -

Garde robe minimaliste : un concept à découvrir

garde robe minimaliste

Le concept de la garde robe minimaliste est apparu aux débuts des années 1970 grâce à l’anglaise Susie Faux (propriétaire d’une boutique de vêtements). Ce concept s’articule autour de l’idée d’avoir des ensembles de pièces faciles à assortir et combiner entre elles. Il permet également de faire des économies et s’inscrit parfaitement dans une démarche Zéro Déchet.

Il s’agit de ne conserver que des pièces essentielles et intemporelles, faciles à assortir et à combiner pour avoir une garde robe complète pour de nombreuses années.

Comment constituer une garde robe minimaliste ?

Un principe simple guide cette démarche : se séparer des affaires peu ou pas portées.

-Trier la garde robe et ne conserver que les vêtements et chaussures qui plaisent le plus et qui sont confortables.

-Faire de même avec les accessoires : sacs, foulards, chapeaux… Il est possible d’inclure les sous-vêtements dans cette démarche (quitte à se poser la question du no bra pour les femmes : dans quelle mesure suis-je prête à ne plus porter de soutien-gorge ? Pour ma part, cela fait plus d’un an que je ne porte plus de soutien-gorge. Il a dû m’arriver cinq fois en tout et pour tout de remettre un soutien gorge avec des vêtements près du corps ou décolletés… la liberté retrouvée et aucune remarque de quelque nature que ce soit !)

-Faire l’inventaire des vêtements conservés pour savoir exactement quelles pièces sont disponibles pour créer des tenues selon les besoins.

-Déterminer les besoins réels en fonction du style apprécié, de la nature des activités pratiquées, des goûts. Cette démarche de garde robe minimaliste a vraiment une visée simple et fonctionnelle :

  • comment je m’habille en semaine ?
  • comment je m’habille le week-end ?
  • est-ce que je sors souvent en tenue « habillée » ? quels sont mes besoins en termes de vêtements « de soirée » ?
  • quels vêtements sont systématiquement tâchés/ froissés en fin de journée ?
  • quels vêtements demandent des soins particuliers (blanc à laver à part, tissu froissable nécessitant un repassage indispensable, matière ne passant pas au lave linge avec le reste…) ?

-Déterminer le nombre de pièces portées durant 7 jours et faire le compte en fonction du rythme des lessives et du nombre de tenues nécessaires. Une trentaine de pièces suffisent largement à créer une multitude de tenues différentes pour des occasions et des besoins spécifiques.

Au début, il vaut mieux ne pas s’imposer un nombre de pièces trop limité. A chacun.e de voir le nombre de pièces nécessaires et suffisantes pour s’habiller pendant une semaine (en partant du principe : 1 machine de linge sale par semaine).

Par exemple, la blogueuse américaine Courtney Carver s’est lancé le défi de s’habiller avec 33 pièces pendant 3 mois (c’est le projet 333). Quant à Dominique Loreau, dans L’art de la simplicité, elle conseille 7 tenues d’extérieur (vestes, manteaux…), 7 hauts (pulls, tee shirts, chemises…), 7 bas (pantalons, jupes..), 7 paires de chaussures et quelques accessoires (une écharpe, un bonnet, une paire de gants, un sac à main, un sac à dos…).

……………………………………………………………………………………………………..

Source : Détox ta maison de Judith Crillen (éditions Rustica). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Détox ta maison sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*