Il n’y a aucune gloire à serrer les dents et faire comme si de rien n’était en cas de souffrance ou traumatisme

Il n'y a aucune gloire à serrer les dents et faire comme si de rien n'était en cas de souffrance ou traumatisme

Il n’y a aucune gloire à serrer les dents et faire comme si de rien n’était en cas de souffrance ou traumatisme

Dans son livre Réveiller le tigre : guérir le traumatisme, Peter Levine regrette que notre culture moderne véhicule la croyance selon laquelle « endurer » serait synonyme d’être fort et qu’il serait héroïque de poursuivre notre route comme si de rien n’était malgré les symptômes de souffrance.

Levine continue en écrivant que nous sommes susceptible d’accepter cette croyance parce que notre néo-cortex (siège de la capacité à raisonner et rationaliser) nous donne l’impression de pouvoir sortir d’un événement grave sans séquelle. Nous allons continuer notre route en « serrant les dents », malheureux mais admiré par les autres pour cette (apparence de) force, parfois appelée « résilience ».

Or, selon Levine, cette règle sociale qui nous pousse à nous comporter en super héros et super héroïnes porte en réalité préjudice tant aux individus qu’à la société.

Quand nous voulons continuer notre vie sans tenir compte de la nécessité de transformer nos expériences traumatiques, notre apparente solidité n’est qu’un leurre : les effets du traumatisme s’amplifient, se consolident, se chronicisent et les réponses inachevées, figées dans notre système nerveux, deviennent des bombes à retardement qui un jour se déclencheront. – Peter Levine

Levine parle d’effondrement personnel (on pourrait rajouter collectif) et ajoute que le véritable héroïsme consiste à reconnaître ses traumatismes et non à les supprimer ou les nier.

Dans son approche, Peter Levine insiste sur l’importance de la reconnexion du corps et de l’esprit parce que leur déconnexion est une conséquence importante du traumatisme. Il explique que la perte des sensations (notamment tactiles) est une manifestation physique fréquente de cette déconnexion. Cette reconnexion esprit/corps doit se faire doucement, sous peine d’être immobilisé par la terreur.

Peter Levine s’inscrit dans une démarche proche du focusing et de l’approche de Bassel van der Kolk qui insiste sur les 3 dimensions cerveau/ esprit et corps pour guérir d’un traumatisme.

………………………………
Source : Réveiller le tigre : guérir le traumatisme de Peter Levine (InterEditions). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Réveiller le tigre : guérir le traumatisme sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac

 

Photo de Anh Nguyen (Unsplash)

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*