Maison : 6 actions pour une consommation responsable

maison consommation responsable

Maison : 6 actions pour une consommation responsable

1.Mutualiser plutôt que posséder

L’économie collaborative permet de prêter et emprunter du matériel (appareil à raclette, perceuse, skis, tondeuse…). Cela est également valable pour les moyens de transport.

  • Transport

Il existe plusieurs possibilités de réduire l’impact lié à l’utilisation d’une voiture : covoiturage, location, copropriété, transport en commun, transports « doux » (vélo, rollers, trottinettes, marche…)

  • Matériel et objets

Toutes sortes d’objets peuvent être empruntés ou prêtés (outils de bricolage, vélos, skis/luge, raquettes, tondeuse, rotofil, appareils ménagers, jeux de société…).

Les possibilités de partage et de location se multiplient : sites web, système d’échange local, groupes sur les réseaux sociaux, lieux communs de partage.

Des exemples :

https://sharinplace.fr/

http://www.recupe.net/

http://www.lamachineduvoisin.fr/

 

2.Réparer plutôt que jeter

Le salut n’est pas forcément dans le neuf. – Jérémie Pichon et Bénédicte Moret

Des exemples d’initiatives de réparation d’objets :

Commentreparer.com

Repaircafe.org

Envie.org 

Emmaus-france.org

3.Acheter des vêtements en fibres naturelle, d’occasion, labellisés

Jérémie Pichon et Bénédicte Moret nous conseillent de privilégier les vêtements en fibres naturelles (coton, lin, chanvre, laine, soie) car celles-ci se recyclent (contrairement aux matières d’origine plastique comme le polaire ou le polyester).

Les vêtements dont on ne veut plus peuvent être mis au recyclage, donnés ou revendus. Là encore, de nombreuses possibilités s’offrent à nous :

  • les vides greniers, vides dressing, vide maison;
  • les magasins de friperie;
  • les sites web (type leboncoin, ebay ou paruvendu);
  • les sites de don (Emmaüs, oasis, donnons.org).

Certains habits bénéficient de labels et sont donc à privilégier à l’achat neufs :

  • les écolabels textiles (dont les plus fiables sont Oeko-Tex et GOT; d’autres à retrouver sur http://www.ecolabels.fr/)
  • les labels équitables (Jérémie Pichon et Bénédicte Moret citent FloCert et FairWear)

4.Préférer les meubles d’occasion, recyclables, labellisés, locaux ou à fabriquer soi-même

Jérémie Pichon et Bénédicte Moret nous invitent à :

  • acheter neuf en bois massif et local (chez un menuiser par exemple)
  • utiliser les circuits d’occasion
  • solliciter les ateliers solidaires et les créateurs locaux
  • privilégier les meubles labellisés (FSC, PEFC, Blaue Engel, NaturePlus, CertiPUR, NF Environnement Ameublement, Cradle to Cradle) et recyclables (bois, métal, verre plutôt qu’aggloméré)

5.Choisir des produits de bricolage et jardinage écolabellisés ou à fabriquer soi-même

Dans ce domaine également, les recommandations préconisées plus haut peuvent s’appliquer :

  • mutualisation des outils de bricolage et jardinage,
  • produits écolabelisés,
  • choix responsable des matières (matériaux recyclables comme le carton, le métal ou le bois; achat de vis en vrac; bidons en métal…).

6.Choisir une banque à impact limité et soutenir des projets écoresponsables

Jérémie Pichon et Bénédicte Moret nous rappellent que l’argent des banques peut servir à financer des activités potentiellement polluantes et en désaccord avec des valeurs étiques qu’on peut porter.

Des informations sur ces activités peuvent être trouvées ici et aider à choisir une banque ou des placements solidaires et/ou écologiques  :

http://epargneclimat.com/

http://www.financeresponsable.org/

http://www.banktrack.org/

……………………………………………………………………………………………………………………….

Source : La Famille presque Zéro déchet de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret (éditions Thierry Souccar).

Commander La Famille presque Zéro déchet sur Decitre.

famille zéro déchet

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*