Les bénéfices de la méditation de l’amour bienveillant : comment la pratiquer ?

méditation amour bienveillant

Les bénéfices de la méditation de l’amour bienveillant

Les émotions positives générées grâce à la méditation de l’amour bienveillant ont de fortes chances d’insuffler davantage de positivité au quotidien. Pour autant, pratiquer la méditation de l’amour bienveillant ne signifie pas pour autant d’adopter comme devise « être positif ». On ne peut pas recouvrir la complexité des êtres humains et du fonctionnement des émotions par un simple smiley. Barbara Fredrickson propose plutôt d’adopter une démarche d’ouverture à ce qui vient. La pratique de la méditation de l’amour bienveillant peut parfois provoquer un élan de sollicitude envers les autres et, parfois, rien du tout, voire du malaise.

La meilleure façon d’éviter les effets néfastes d’une positivité mensongère, ou d’éviter une séance de méditation de l’amour bienveillant d’une mièvrerie accablante, est d’accepter toutes les émotions qui peuvent réellement surgir. – Barbara Fredrickson

Barbara Fredrickson cite plusieurs bénéfices de la méditation de l’amour bienveillant :

  • un état d’esprit plus ouvert,
  • une meilleure attention aux sensations du corps,
  • une détente corporelle et mentale,
  • une contagion de cette ouverture aux autres ,
  • une multiplication des occasions de rencontrer les autres authentiquement,
  • une sensibilité optimiste,
  • une bienveillance accrue.

Barbara Fredrickson reconnaît que la pratique de la méditation de l’amour bienveillant ne doit pas conduire à nier les émotions douloureuses ou la réalité de la souffrance, de la violence dans le monde. Elle propose de mettre côte à côte la souffrance et la sécurité (reconnaître les émotions douloureuses et la souffrance tout en prenant conscience des multiples sources de sécurité dont nous disposons, nous et les autres).

Par ailleurs, la méditation de l’amour bienveillant n’est pas la loi de l’attraction : ce n’est pas une pensée positive qui va attirer comme par magie bien être et amour sur soi et dans le monde.

La pratique de l’amour bienveillant

Trouver un lieu tranquille

Sur un siège, reculer de façon à ce que la colonne vertébrale soit soutenue et la redresser en la tendant vers le haut.

Relacher les épaules pour élargir au maximum la cage thoracique et créer de l’espace autour du coeur.

Poser les pieds bien à plat par terre de façon à ce que la plante des pieds soit en contact avec le sol.

Poser la paume des mains sur les cuisses.

Fermer les paupières (ou fixer un point par terre devant)

Se concentrer sur les sensations du coeur.

Inspirer et expirer par le coeur.

Sentir chaque respiration apporter de l’énergie au coeur et faire circuler l’oxygène vital dans le corps.

Rester concentré sur la respiration pendant quelques instants.

Dans ce moment de calme, visualiser quelqu’un inspirant des sentiments chaleureux, tendres et compatissants. Cela peut être un enfant, un.e conjoint.e ou même un animal de compagnie (un être vivant dont la seule évocation fait sourire).

Imaginer le visage de cette personne souriant.

En contemplant cette image, évoquer brièvement les qualités de cette personne. Le but est de faire naître naturellement des sentiments tendres et chaleureux en visualisant ce qu’inspire la relation avec cette dernière.

Une fois que cette tendresse est enracinée, qu’une chaleur bienveillante et sincère est présente dans le coeur et le corps, répéter en silence des formules telles que :

Puisse-t-il/elle se sentir en sécurité.

Puissé-je, puissions-nous nous sentir en sécurité.

Puisse-t-il/elle être heureux.se.

Puissé-je, puissions-nous être heureux.ses.

Puisse-t-il/elle être en bonne santé.

Puissé-je, puissions-nous être en bonne santé.

Réciter une formule par cycle respiratoire et visualiser ce que représenterait la réalisation de chaque voeu. Quels seraient le visage et la posture de l’être cher ? Quelle énergie serait créée ?

Les mots en eux-mêmes sont moins importants que les sentiments, les sensations et les émotions qu’ils évoquent. La formulation peut être changée pour être plus personnelle (exemple : allonger pour donner plus de puissance : puisse-t-il/elle se sentir en sécurité, comme un enfant dans les bras de sa mère).

L’idée est d’aller aussi lentement que possible, en réfléchissant à ces formules lentement, au rythme du coeur et des respirations. Faire une pause entre chaque respiration en restant à l’écoute du coeur et du corps.

Imaginer que les voeux destinés à l’être cher soient transférés de notre coeur au leur, sous forme d’une vague, d’un rayon lumineux ou d’un ruban doté lentement déroulé.

Après avoir répété lentement plusieurs formules destinés à l’être cher, laisser l’image s’éloigner et conserver ces sentiments tendres et chaleureux dans la région du coeur.

Orienter ces sentiments chaleureux et bienveillants à quelqu’un d’autre, une autre personne appréciée.

Visualiser son visage et évoquer brièvement ses qualité. Penser à cette personne, répéter lentement les formules de la méditation de l’amour bienveillant.

Visualiser cette personne comme si chaque voeu lui étant adressé s’était réalisé en marquant une pause entre chaque formule pour observer la réaction du corps.

Poursuivre la méditation en évoquant peu à peu tous les amis et les membres de la famille sous forme d’un groupe. Leur souhaiter du bien à tous en s’appuyant sur la réaction du corps aux formules de la méditation de l’amour bienveillant.

Puis accueillir tous les gens avec qui nous avons des relations (aussi vagues soient-elles) puis leur adresser des souhaits de la méditation de l’amour bienveillant pour étendre le plus possible le champ de la bienveillance.

A la fin de la méditation, se rappeler que ces sentiments de bienveillance chaleureuse peuvent être générés à tout moment. Ils permettent de mieux vivre des relations authentiques avec les autres.

 

Pour ma part, la méditation de l’amour bienveillant peut (et doit) conduire à plus de bien-être personnel mais aussi collectif et être un moteur pour l’action individuelle et collective. Je ne considère pas la non violence et la bienveillance comme synonymes de passivité ou de résignation : elles donnent au contraire le carburant pour agir dans le monde au quotidien avec éthique et compassion, avec vigueur et conviction, quelle que soit la forme que cette action prenne (engagement politique, associatif, syndical, militant, coup de main aux voisins, partage solidaire, sourire aux inconnus dans la rue, faire des dons, chanter, écrire, contribuer, dénoncer, enseigner…).

……………………………………………………………………………………………………………………….

Source : Ces micro-moments d’amour qui vont transformer votre vie : une approche révolutionnaire de l’émotion suprême de Barbara Fredrickson (édtions Poche Marabout)

Vous aimerez aussi...

  • Ce qu'est l'amour : quand les neurosciences nous disent que ce sont des micro-moments passagers mais renouvelables à l'infini Barbara Fredrickson est neuropsychologue et a consacré l'essentiel de sa carrière à l'étude des émotions positives et leur impact sur notre bien-être. C'est ainsi qu'elle s'est plus particulièrement intéressée à l'émotion…
  • Plaidoyer pour l'altruisme par Matthieu Ricard (TEDxParis) Où sont les points de non retour ? Matthieu Ricard nous prévient : si nous avons la moindre considération pour les générations à venir, nous ne pouvons pas continuer à faire cela ! Et cela tombe bien car, nous autres êtres humains, nous…
  • 7 choses que la pleine conscience peut changer dans nos vies Approcher toutes les choses, même celles qui paraissent insignifiantes, avec curiosité... et les savourer pleinement dans l'instant présent Pardonner les erreurs (petites et grosses, les siennes et celles des autres)) Faire preuve de gratitude pour les bons moments et…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*