La poésie, une source de vie et de création pour s’exprimer et accueillir qui on est

poésie créative journal créatif

La poésie, une source de vie et de création pour s’exprimer et accueillir qui on est

La poésie relève moins du mode de pensée rationnel que l’écriture ordinaire parce que ce langage regorge de métaphores et d’images. Le langage poétique donne davantage accès au mode intuitif et amène souvent un état contemplatif et nourrissant qui ouvre le coeur.

On dit d’ailleurs souvent que la poésie est le langage privilégié du coeur.

Pour ma part, j’aime pratiquer la poésie spontanée, musicale, expressive et un peu « mystérieuse ». J’aime jouer avec les mots et les structures de phrases sans contrainte, faire des associations d’idées inhabituelles et laisser venir ce qui arrive.

Dans son livre Le nouveau journal créatif, Anne-Marie Jobin donne plusieurs pistes pour utiliser le langage poétique comme une manière de se reconnecter avec soi, de se faire du bien. Elle propose de commencer par se mettre dans un état d’esprit poétique en pensant « en musique », en laissant chanter et danser les mots, en les laissant couler avec rythme. Ce qui est visé ici est l’exploration, pas la production artistique achevée.

Plusieurs suggestions sont possibles pour s’engager dans un processus de création poétique pour donner une voix à notre vie :

  • se laisser aller à écrire de manière poétique spontanément (jouer avec les mots, les phrases et même les rimes; réorganiser un texte en enlevant les mots superflus; s’inspirer d’une image…);
  • partir d’un acrostiche : écrire le sujet du poème à la verticale à gauche de la page et commencer chaque ligne par la lettre inscrite;
  • aller à la recherche de poèmes cachés (dans des textes de magazines, dans des pubs, des journaux…) : collecter les mots, les découper ou les recopier puis écrire un poème avec ces mots;

  • créer un poème à partir d’un poème existant : écrire sur le même mode, se servir d’une phrase clé comme déclencheur, couper le poème en morceaux et en créer un nouveau…;
  • s’inspirer de la structure haïku : écrire un poème zen en trois lignes courtes en respectant trois règles (trois lignes courtes avec la deuxième un peu plus longue qui font référence aux sens ou à la nature, avec un effet de surprise à la troisième ligne).

poésie créative haiku

Pour ma part, j’ai utilisé des mots magnétiques (en anglais) qui permettent un agencement libre en fonction de ressentis particuliers, au moment présent. Le fait que ces mots soient aimantés au frigo permet d’y avoir accès librement et d’être une source d’inspiration inconsciente. Toutes les combinaisons sont possibles. On s’éloigne de l’esprit du journal créatif mais j’aime avoir les mots à disposition, sans avoir besoin d’écrire mais seulement de les déplacer selon l’inspiration. Parfois, je recopie mes compositions, parfois non; parfois, je les traduis et les enrichis, parfois non.

poésie journal créatif

Voici quelques unes de mes productions inspirées par le printemps à venir (traduites en français):

Dehors
La neige fond
Les gens rient
Les arbres fleurissent
Les insectes dorment
Les pétales écoutent la chanson
L’automne sourit
Le soir respire
Le printemps plante du bonheur
Pendant que les feuilles disent
Bonjour à l’aube.

Le noir mange la nuit
Les gens dorment
La lune est mouillée
Elle pleure
Es-tu triste ?
La lumière va bientôt s’élever
Le matin va bientôt respirer
Les amis vont bientôt rire
Le printemps va bientôt murmurer
Aux fleurs de rougir
Aux insectes de revenir
Aux arbres de s’épanouir
Es-tu triste ?

……………………………………………………………………..

Les magnets existent en version française :

frigopoésie journal créatif

Vous aimerez aussi...

1 Trackback / Pingback

  1. 4 raisons pour lesquelles l'art fait du bien à l'âme humaine (et comment l'utiliser pour aller mieux)

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*