Les principes de la communication non violente : gérer les conflits dans un groupe en déjouant l’agressivité

se-former-a-la-communication-non-violente

Les principes de la communication non violente : gérer les conflits dans un groupe en déjouant l’agressivité

Une vidéo d’Isabelle Desplats (cofondatrice de Colibris, formatrice en Communication Non Violente), extraite du MOOC Colibris – concevoir une oasis.  Isabelle Desplats nous propose dans cette vidéo une approche pour gérer les conflits dans un groupe (ici une oasis mais ces principes sont transférables dans toute sorte de groupe).

Les principes de la Communication Non Violente (CNV)

  • Observations : les faits objectifs

Ce que j’observe objectivement (ce que tu observes) comme une caméra qui serait en train de filmer la scène.

  • Emotions : les sensations et les émotions primaires

Ce que je ressens (ce que tu ressens) sans juger l’autre (les émotions primaires : tristesse, joie, colère, peur, dégoût, surprise)

  • Besoins : des besoins fondamentaux pour vivre, communs à tous les humains

Ce dont j’ai besoin (ce dont tu as besoin) pour contribuer à une vie plus belle.

  • Demande : demande claire et précise en langage positif d’action

Une demande n’est pas une exigence et doit être la plus précise possible. L’autre a le droit de refuser et l’objectif est de trouver une solution créative qui puisse satisfaire les besoins de toutes les personnes impliquées : Serais-tu d’accord pour… ? Je te demande de… 

se-former-a-la-communication-non-violente

Comment appliquer les principes de la CNV dans un groupe pour gérer les conflits en déjouant l’agressivité ?

Ralentir le rythme et observer les émotions des uns et des autres (qui traduisent des besoins insatisfaits) : cette invitation à la lenteur apporte l’apaisement nécessaire à la reprise du dialogue.

Mettre en évidence les besoins en présence cachés derrières les pensées et les actions. Un conflit est une confrontation entre deux besoins non satisfaits et masqués (au niveau des pensées et/ou des actions).

Apposer les besoins pour pouvoir les satisfaire par des solutions créatives qui satisfont les besoins des uns ET des autres.

L’aide d’un médiateur peur être précieuse pour recréer du lien lorsque les personnes d’un groupe n’arrivent ni à se parler ni à s’écouter.

Instaurer des espaces de bilan et de régulation pour s’interroger sur les satisfactions et les insatisfactions de chacun, pour mettre des mots sur les petits et grands malaises et ainsi prévenir l’apparition de conflits.

Faire preuve de gratitude. Se réjouir et célébrer ce qui va bien permet de partager d’agréables moments, de souder le groupe et de renforcer les relations interpersonnelles.

 

Pour aller plus loin :
Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall Rosenberg (manuel d’initiation à la Communication Non Violente, par son fondateur)

2 Comments

  1. Bonjour,

    Je suis à la recherche d’une vidéo sur l’introduction à la communication non-violente, comme celle postée « Mooc – Colibri » en anglais. Auriez-vous une idée d’où je pourrais trouver cela?

    Belle journée,

    Virginie W.

    • Bonjour

      il y a toute une série de vidéos de Marshall Rosenberg qui s’exprime directement en anglais sur You Tube. Vous pouvez les retrouver en tapant « Communication Non Violente avec Marshall Rosenberg » dans You Tube (elles sont sous titrées en français).

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*