Une question clé pour promouvoir la paix individuelle et collective

promouvoir la paix individuelle et collective

Une question clé pour promouvoir la paix individuelle et collective : entretenons le problème ou faisons-nous partie de la solution ?

Thomas d’Ansembourg et David Van Reybrouck ont écrit un manifeste pour promouvoir les pratiques de paix intérieure et collective à travers des enjeux de connaissance et expression de soi, de gestion des émotions et d’écoute de l’autre. Ils affirment qu’il est possible d’apprendre la connaissance de soi, la paix intérieure et relationnelle, ainsi que la bienveillance.

Thomas d’Ansembourg et David Van Reybrouck se demandent : « Pouvons-nous continuer de constater, d’une part, la détresse mentale de tant de gens, et d’autre part, l’efficacité prouvée des techniques de paix, et ne rien faire ? N’y a-t-il pas là – de notre part à tous – flagrant délit de non-assistance à personnes en danger ? Faut-il attendre d’autres attentats, d’autres burn-out, d’autres suicides, d’autres détresses de tous ordres pour que notre société se réveille de son abrutissement ? »

Les deux auteurs regrettent que ce soit souvent la peur de « sortir du rôle », de se montrer humain.e et donc par moment vulnérable qui inhibe la relation vraie, intime et profonde avec l’autre. La plupart des gens ignorent que c’est en connaissant et acceptant sa vulnérabilité que l’on trouve sa vraie force.

Ils nous invitent alors à nous poser régulièrement une petite question toute simple, première clé d’intériorité pour développer notre responsabilité citoyenne et participer au changement social :

“Devant la confusion, l’hypocrisie et l’agressivité que je vois dans le monde, l’indifférence et la violence, la fuite en avant, la course à tout faire et la dispersion, est-ce que moi, là où je suis et avec mes moyens peut-être minuscules, est-ce que j’entretiens le problème, ou est-ce que je fais partie de la solution ?”

Afin de « faire partie de la solution », Thomas d’Ansembourg et David Van Reybrouck proposent plusieurs outils de connaissance et d’expression de soi et de communication inter personnelle :

  • la pleine conscience – des clés ici pour passer de la théorie à la pratique
  • le processus de Communication Non Violentelien pour comprendre la Communication Non Violente
  • la bienveillance – comment faire preuve de bienveillance envers soi et envers les autres

………………………………………………………………………………………………………………………………….

Source : La paix ça s’apprend : guérir de la violence et du terrorisme de Thomas d’Ansembourg et David Van Reybrouck (éditions Actes Sud).

Vous aimerez aussi...

  • Pour un apprentissage de la paix comme une construction intérieure et collective À la suite des attentats de Paris et Bruxelles, David Van Reybrouck, écrivain, anthropologue et archéologue, a rédigé avec Thomas d’Ansembourg, psychothérapeute, auteur d’ouvrages sur le développement personnel et formateur en communication non violente, un plaidoyer pour un apprentissage de…
  • 6 obstacles à la relation 1.Les jugements Le processus de Communication Non Violente, conceptualisé par Marshall Rosenberg, invite à observer en décrivant plutôt qu'à porter des jugements : "il fait moche" peut devenir "il y a des nuages et il pleut, je vais plutôt rester à la maison et en…
  • Stratégie de la bienveillance : 4 clés pour favoriser la coopération (au travail, en famille...) Juliette Tournand est coach de dirigeants et d'équipes d'entreprise et professeure d'université. Elle a écrit La stratégie de la bienveillance - L'intelligence de la coopération. Dans cette conférence, elle propose une "stratégie de la bienveillance".…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*