Un autre regard : une bande dessinée pour voir les choses autrement (féminisme, politique, sexualité…)

un autre regard emma

Un autre regard : une bande dessinée pour voir les choses autrement (féminisme, politique, sexualité…)

Présentation de l’éditeur

un autre regard emmaAvec plus d’une dizaine d’histoires très variées autour du féminisme, de la politique ou de la sexualité, cette jeune blogueuse casse les clichés sur bon nombre de sujets. À l’opposé des stéréotypes, elle dévoile notamment son expérience de jeune maman au travers d’une série d’anecdotes tout sauf édulcorées.

Les vacances.
De retour de congé maternité, Emma réalise que ses collègues la considéraient comme étant en vacances. Elle repense alors à son accouchement, à la douleur et à la fatigue qui s’en suivent.

L’histoire de ma copine C.
C. est enceinte et prépare son accouchement avec application. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et C. découvre la violence du monde médical.

Check ta chatte.
Un jour pas comme les autres, Emma décide de se saisir d’un miroir et de faire mieux connaissance avec son clitoris. Elle découvre alors qu’elle était bien mal renseignée.

Un banlieusard parmi d’autres.
Adama vit paisiblement dans la commune de Beaumont sur Oise. Le jour de ses 24 ans, il est interpellé par la gendarmerie.

En revisitant avec beaucoup de justesse et d’engagement, des sujets tels que le sacro-saint instinct maternel, le baby blues, l’histoire du clitoris ou encore les réfugiés, elle parvient à remettre en question des vérités qui pouvaient paraître établies. Cette bande dessinée est aussi drôle que touchante et instructive.
Ces histoires, partagées par beaucoup d’internautes au vu des 25 000 partages qu’affichent la plupart de ses publications Facebook, sortiront pour la première fois sous la forme de livre.

Les points forts

Emma, l’autrice de ces bandes dessinées, est également l’autrice de la bande dessinée qui a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux à propos de la charge mentale. Elle est très engagée sur les questions du féminisme et a beaucoup lu sur le sujet. On sent une réelle érudition derrière ces planches faciles à lire qui nous invitent à revoir nos certitudes et à questionner nos croyances.

bande dessinée un autre regard emma

La diversité des sujets abordés dans ces histoires permet d’avoir une vue globale sur notre société. Emma y parle à tour de rôle du clitoris, de l’épisiotomie, du baby blues, de la sexualisation du corps des femmes, des violences policières sur les minorités… Ces sujets sont l’occasion de reprendre un bout d’Histoire pour donner un nouvel éclairage à ce que nous pouvons considérer comme « normal » (au sens de la norme non remise en cause).

Ainsi, j’ai appris pourquoi le clitoris est si mal connu (et non représenté dans la plupart des manuels scolaires sur l’anatomie) : il y a quelques siècles, on croyait que les femmes tombaient enceintes quand elles avaient un orgasme. Mais cette vision a engendré de la peur chez les hommes parce que les femmes auraient pu se passer des hommes pour procréer… Alors la masturbation féminine a été interdite (et dans certains cas extrêmes, le clitoris a été excisé…). Le XX° siècle a signé la fin de cette croyance : l’orgasme n’ayant rien à voir avec la fertilité, on se rend compte que le clitoris ne sert à rien pour la procréation (si ce n’est seulement pour le plaisir des femmes…) et on efface carrément le mot « clitoris » du dictionnaire au début du siècle dernier.

De la même manière, Emma questionne la notion de « baby blues » et d’hormones. Elle se demande si le fait de mettre la fatigue des mères sur le dos des hormones (« c’est les hormones, on n’y peut rien ») ne permet pas de passer sous silence certains sujets de société : permettre à l’autre parent de dormir sur place à la maternité, allonger la durée du congé paternité, améliorer le budget des hôpitaux…

bande dessinée un autre regard

La violence institutionnelle est également questionnée. Emma prend l’exemple des Sufragettes qui ont mené des actions militantes (s’enchaîner à des bâtiments publics, faire irruption dans des assemblées masculines…) pour obtenir le droit de vote. Ce qui était critiqué à l’époque n’était pas la violence institutionnelle que représente le fait de priver la moitié des êtres humains de leurs droits mais la violence des suffragettes. Emma explique que cet état de fait est lié à deux constantes : la solidarité des dominants entre eux (les hommes, les dirigeants de l’Etat, la police, les représentants religieux selon les époques et les lieux) et un contexte qui baise le ressenti des gens (les stéréotypes, les croyances, le patriarcat, le racisme…). Ce modèle se retrouve avec les mouvements de rébellion actuels où c’est toujours la violence des opprimé.e.s qui est montrée du doigt (jeunes des banlieues, ouvriers, militants écologistes…).

bande dessinée un autre regard

Le point fort de ce livre est de non seulement poser les bonnes questions mais également de proposer des éléments de réponse et des solutions, notamment avec des études scientifiques ou des comparaisons avec ce qui se passe à l’étranger. Ainsi, concernant l’épisiotomie, Emma rappelle que le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français avait conclu qu’il n’existait pas de raison objective à la pratique libérale de l’épisiotomie. Par exemple, la maternité de Besançon est passée sous la barre du 1% de recours à l’épisiotomie.

Un autre regard est donc un livre facile à livre grâce à sa forme mais qui représente un réel éveil des consciences. Un livre à lire et à partager pour ouvrir des débats.

………………………………………………………………

Un autre regard  : trucs en vrac pour voir les choses autrement de EMMA (éditions Massot). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Un autre regard sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

  • Tous féministes ! Chimamanda Ngozi Adichie est une autrice nigériane engagée dans la lutte contre le racisme et le sexisme. Elle a écrit le livre Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe dans lequel elle répond à une de ses amies qui vient d’accoucher d’une petite fille et qui lui demande…
  • Gagner en paix intérieure pour féconder une paix collective (et pourquoi ce n'est pas bisounours) Thomas d'Ansembourg, thérapeute formateur en Communication Non Violente, se demande pourquoi nous sommes prêts à faire des apprentissages rigoureux pour des choses qui ne sont pas indispensables pour vivre (comme apprendre à conduire ou pratiquer…
  • L'homme qui voulait être heureux : ce que l'on croit peut devenir réalité Présentation de l'éditeur Imaginez... Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*