Pourquoi les neurones miroirs sont-ils si fascinants ? Ce qu’en disent les neurosciences…

role-des-neurones-miroirs

Pourquoi les neurones miroirs sont-ils si fascinants ? Ce qu’en disent les neurosciences…

Une vidéo de l’association Gouttes de sciences.

 

Les neurones miroirs s’activent aussi bien quand on exécute une action que lorsqu’on regarde quelqu’un exécuter cette même action. Le même réseau de neurones s’activent chez les personnes qui activent une action et chez celles qui les observent.

Les neurones miroirs servent à imiter les actions vues mais ils jouent aussi un rôle dans le déchiffrage des intentions et émotions d’autrui.

Nous avons une tendance naturelle à être en sympathie (forme de fusion entre soi et autrui ) plutôt qu’en empathie (ressentir ce que ressent l’autre tout en gardant une perspective propre). Les neurones miroirs s’activent quand on est en sympathie mais un autre réseau de neurones prend le relais quand on est en empathie : c’est le réseau de la mentalisation qui permet de ressentir ce que l’autre ressent sans se laisser envahir par nos propres émotions. (source : Entre toi et moi, l’empathie – produit par Flair Production)

Les 3 rôles des neurones miroirs

  • Imitation des actions

Observer un comportement, un mouvement, c’est déjà le réaliser dans notre esprit, et de manière extrêmement précise. Voir un acte et l’accomplir entraîne l’activation des mêmes zones cérébrales.

  • Déchiffrage des émotions

Des études par IRM ont montré que regarder un film avec des visages heureux, effrayés, maussades, active chez le spectateur les mêmes aires cérébrales, à un moindre degré, que lorsqu’on éprouve réellement ces sentiments. Les images, les photos ou les films ont donc un impact considérable sur notre cerveau.

  • La contagion émotionnelle

Quand nous avons le sentiment très agréable d’être en « communion », en parfaite résonance, en synchronie avec l’autre, de partager réellement l’instant présent, il existe alors une traduction biologique : nos neurones miroirs s’activent. Les neurones miroirs constituent une sorte de sixième sens qui rend les émotions contagieuses.

Vous aimerez aussi...

  • Le pouvoir de l'empathie : comprendre les mécanismes de l'empathie pour nous relier à nous-même et aux autres L'empathie : c'est quoi ? L'image du funambule a servi à définir le concept d'empathie : ressentir ce que l'autre ressent tout en restant soi-même. L'empathie, c'est le fil qui nous relie…
  • Empathie et compassion : pourquoi l'empathie en soi n'a pas de valeur éthique Serge Tisseron est psychanalyste et propose une approche de l'empathie qui permet de comprendre en quoi l'empathie est innée chez les êtres humains mais que le fait d'être capable d'empathie n'a pas de valeur morale en soi.…
  • 5 exercices d'empathie (pour moins de violence et une meilleure estime de soi) Christophe André écrit : Le discours sur la bienveillance est souvent accepté par la plupart d'entre nous. Mais les pratiques du quotidien en diffèrent souvent. Jules Renard, malicieux observateur du genre humain, notait ainsi dans son Journal…

1 Comment

1 Trackback / Pingback

  1. Que se passe-t-il dans le cerveau quand nous sommes en colère ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*