Juste avant le bonheur : un roman qui bouscule, qui empoigne, qui fait aimer la vie

roman juste avant le bonheur

Juste avant le bonheur : un roman qui bouscule, qui empoigne, qui fait aimer la vie

Présentation de l’éditeur

chronique livre juste avant le bonheurCela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile.

Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne.

Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend…

Cet ouvrage a reçu le Prix Maison de la Presse en 2013.

L’auteure, Agnès Ledig, a longtemps exercé le métier de sage femme. Elle a commencé à écrire après le décès de l’un de ses trois enfants, atteint d’une leucémie, pour renouer avec les bonheurs simples de la vie.

 

Un véritable coup de cœur

C’est le genre de livre dont vous ne pouvez plus décrocher, que vous lisez jusqu’à 2 heures du matin sans vous en rendre compte.

C’est le genre de livre qui vous fait verser des larmes, de tristesse, de joie, d’émotions partagées.

C’est le genre de livre où l’on s’attache aux personnages, à leurs faiblesses, à leur forces, à leurs histoires cabossées et en même temps réalistes, dont on se sent proches.

C’est le genre de livre qui bouscule, qui poigne, qui fait aimer la vie, qui donne envie de serrer les gens qu’on aime et passer du temps avec eux.

C’est le genre de livre qu’on a envie de relire, de prêter, d’offrir.

C’est exactement le genre de livre qui fait renouer avec les bonheurs simples de la vie.

 

[SPOILER, ne pas lire si vous voulez préserver l’intensité de l’histoire]

Une histoire poignante, écrite avec le coeur, par une maman qui a elle-même souffert et qui retranscrit avec beaucoup d’émotions, d’humilité, de simplicité et de tendresse les moments par lesquels les parents passent suite à la perte d’un enfant. Elle y parle de petits bonheurs, de reconstruction, d’immense peine, de larmes qui coulent sans pouvoir s’arrêter, d’amis indéfectibles, de chagrin qui ne peut pas se partager, de soutien inconditionnel et juste dans cette épreuve.

……………………………………………………………………………

Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig (édition Poche) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Juste avant le bonheur sur Amazon.

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*