Savoir dire « je t’aime »

Savoir dire je taime

Savoir dire « je t’aime »

Le sentiment d’amour n’est pas la même chose que l’émotion d’amour.

L’émotion d’amour

L’émotion d’amour est intense et déclenche’ des sensations physiques fortes (le cœur vibre, bat fort; sensation de chaleur; papillons dans le ventre; rythme de respiration perturbé…). L’émotion d’amour est déclenchée par un moment d’intimité, de vulnérabilité partagée, est alimentée par des touchers, des mots, des attentions (services rendus, moments de qualité, cadeaux…).

Barbara Fredrickson est neuropsychologue et a consacré l’essentiel de sa carrière à l’étude des émotions positives et leur impact sur notre bien-être. C’est ainsi qu’elle s’est plus particulièrement intéressée à l’émotion d’amour.

Selon Barbara Fredrickson, la vérité de l’amour est à trouver dans le corps et dans l’interaction avec les autres, et ces autres peuvent être n’importe qui (le plaisir d’une conversation avec un.e inconnu.e dans une salle d’attente, le regard d’un bébé , une communion lors d’un spectacle ou d’un tournoi sportif, une discussion informelle avec le voisin, un sourire avec un autre passager dans les transports en commun… tout cela relève de l’amour pour Barbara Fredrickson). Elle affirme par ailleurs que nous pouvons faire naître l’amour à tout moment.

Barbara Fredrickson propose donc une approche inattendue de l’amour : des micro-moments de résonance positive entre plusieurs personnes qui sont passagers et que le corps réclame comme nutriments essentiels.

micro moments d'amour neurosciences

Quand l’amour est considéré comme une émotion, il est passager, comme toutes les autres émotions. La relation peut être durable (comme c’est le cas avec les intimes : conjoint.e, enfants, ami.e.s, famille… grâce à la fréquence des moments passés ensemble, une histoire commune et une compréhension mutuelle du fonctionnement personnel de chacun) mais l’émotion d’amour telle qu’elle est vécue par le corps est passagère… mais peut-être renouvelée souvent sous conditions.

Pour Barbara Fredrickson, l’amour ne doit rien au hasard : il y a deux conditions préalables nécessaires :

  • La sécurité

Notre cerveau est sensible à la menace. Le sentiment de danger (qu’il soit réel ou seulement conçu comme dans le cas d’anxiété, de dépression ou de faible estime de soi) est le premier obstacle à l’amour.

  • Une relation sensorielle et temporelle

Par définition, dans l’approche de Barbara Fredrickson, l’émotion est corporelle… donc l’émotion d’amour ne peut surgir que dans une relation « physique ».

Le sentiment d’amour

Le sentiment d’amour se construit jour après jour : il se nourrit de l’émotion d’amour mais ne se réduit pas à elle. Ainsi, exprimer son amour, c’est à la fois déclarer le sentiment et faire vivre l’émotion. Quand on exprime le sentiment d’amour et qu’on l’entend, on le ressent également.

Exprimer le sentiment d’amour permet de l’entretenir et de faire surgir l’émotion d’amour afin de nourrir l’un et l’autre dans un cercle vertueux. Isabelle Filliozat propose quelques conseils pour dire le sentiment d’amour :

  • lâcher ce qu’on est en train de faire,
  • plonger le regard dans celui de la personne à laquelle on s’adresse (conjoint.e, enfants, parents, soi-même…),
  • entrer en contact avec l’émotion d’amour (et donc les sensations dans le corps) pour laisser vibrer l’émotion,
  • dire « je t’aime » avec le coeur, en l’éprouvant dans le coeur et le corps.

Isabelle Filliozat reconnaît qu’il peut être difficile de dire « je t’aime » pour certaines personnes. Avant de pouvoir le dire aux autres, il peut être utile d’apprendre à se  le dire à soi-même dans un processus d’attachement à l’enfant intérieur. Cela peut être effectué intérieurement et silencieusement dans un premier temps puis face au reflet dans le miroir, de manière quotidienne. Les « je t’aime » à soi-même peuvent prendre des variantes : « j’aime la couleur/ la forme de tes yeux », « j’aime les reflets dans tes cheveux », « j’aime tes tâches de rousseur », « j’aime l’odeur de ta peau », « j’aime la forme de tes épaules »…).

Il n’y a pas forcément de « bon » moment pour dire « je t’aime » et renforcer le sentiment en faisant vivre l’émotion d’amour. Cela peut passer par le fait de murmurer un « j’aime vivre avec toi » en passant, un « j’aime partager ce moment avec toi » pendant la vaisselle, un « je me sens bien avec toi » devant la télé…

Les langages de l’amour

Isabelle Filliozat insiste beaucoup sur les mots et Barbara Fredrickson rappelle l’importance du toucher dans l’émotion d’amour.

Gary Chapman quant à lui insiste sur les différents langages d’amour. Chapman estime que deux personnes (conjoints, parents/ enfants…) peuvent avoir des langages d’amour aussi différents que le français et le chinois.

La sincérité [des sentiments] ne suffit pas. Si nous voulons être de bons communicateurs en amour, nous devons être prêts à apprendre le langage affectif fondamental de notre conjoint. – Gary Chapman

Chaque personne parle un langage d’amour maternel auquel elle est plus sensible. Quand on lui parle dans ce langage d’amour, la personne se sent aimée pour ce qu’elle est et son réservoir émotionnel est rempli. Le langage par lequel une personne exprime son amour n’est nécessairement celui de l’autre. Un partenaire peut avoir l’impression de faire des efforts et de donner des preuves d’amour… qui ne sont pas considérées comme telles par l’autre partenaire.

Gary Chapman identifie 5 langages d’amour :

  1. Les paroles valorisantes
  2. Les moments de qualité
  3. Les cadeaux
  4. Les services rendus
  5. Le contact physique

Pour aller plus loin : Le concept des 5 langages d’amour : les comprendre pour mieux vivre ses relations amoureuses et familiales

……………………………………………………………

Sources :

J’apprends à bien vivre avec mes émotions de Isabelle FIlliozat (éditions Marabout)

Ces micro-moments d’amour qui vont transformer votre vie : une approche révolutionnaire de l’émotion suprême de Barbara Fredrickson (édition Poche Marabout)

Les langages de l’amour (les actes qui disent « je t’aime ») de Gary Chapman (éditions Farel)

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*