« Se laisser être » : ne pas figer les choses, sans pour autant les nier

se laisser être

« Se laisser être » : ne pas figer les choses, sans pour autant les nier

Dans son livre Petit Traité de l’abandon (éditions Le Seuil), Alexandre Jollien propose des clés pour ne pas se laisser enfermer dans des jugements et des étiquettes fixes (sur soi et sur les autres). Il nous invite à nous « laisser être ».

Il cite la phrase du Soûtra du Diamant à propos de Bouddha qu’il résume ainsi  : «  Le Bouddha n’est pas le Bouddha, c’est pourquoi je l’appelle le Bouddha.  »

Alexandre Jollien parle d’un exercice de non-fixation : c’est seulement à partir du moment où l’on sait que les étiquettes enferment les gens qu’on peut en faire usage. Quand on utilise un mot pour désigner quelqu’un, on le fige, on l’enferme.

C’est seulement quand je sais que les mots ne sont que des étiquettes que je peux appeler un chat un chat. – Alexandre Jollien

Alexandre Jollien est né avec une infirmité motrice cérébrale. Il s’applique à lui-même cet exercice : « Le handicap n’est pas le handicap, c’est pourquoi je l’appelle le handicap. ». Il écrit que cette phrase lui permet de ne pas voir le handicap comme une « saloperie » ni comme une « bénédiction ».

Ainsi, la formule du Soûtra du Diamant appelle à ne pas figer les choses, à ne pas les fixer, sans pour autant les nier.

La phrase du Soûtra du Diamant nous invite à ne pas nous fixer dans quoi que ce soit. Nous pouvons être maladroits un jour (et le reconnaître) sans pour autant être une personne maladroite. Nous avançons dans la vie, nous ne nous fixons pas dans ce que nous sommes à un instant T.

Certains jours, je suis vraiment le roi des imbéciles. Mais… « le roi des imbéciles n’est pas le roi des imbéciles, c’est pourquoi je l’appelle le roi des imbéciles ». Là encore, je ne me fixe pas dans cette image de moi, la vie continue… et l’imbécile poursuit son chemin. – Alexandre Jollien

………………………………………………………………………………………………

Source : Petit Traité de l’abandon : pensées pour l’accueillir de Alexandre Jollien (éditions Le Seuil)

Vous aimerez aussi...

  • Le rire (de soi et avec les autres) comme instrument de vie et de liberté Le rire peut devenir un instrument de liberté. - Alexandre Jollien Dans son livre Petit traité de l'abandon, Alexandre Jollien nous invite à rire (de nous et avec les autres) pour gagner en élan de…
  • POC : un acronyme pour dépasser la peur et la culpabilité (lâcher prise) P : peurs Quelles sont les peurs réelles ou imaginaires qui empêchent de lâcher prise ? A quoi servent ces peurs ? En quoi la peur de... est utile ? De quoi protège-t-elle ? Est-ce que je…
  • 10 symptômes d'insatisfaction profonde (qui nous gâchent la vie) Thomas d'Ansembourg est psychothérapeute et formateur en relations humaines. Il est l'auteur, entre autre, du livre Du Je au Nous dans lequel il fait le constat que la culture occidentale moderne nous tire hors de nous et qu'un malaise général se répand :…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*