Trouver des solutions au stress : prendre le temps d’écouter le corps qui « sait »

Trouver des solutions au stress

Trouver des solutions au stress : prendre le temps d’écouter le corps qui « sait »

Bernadette Lamboy, docteure en psychologie et formatrice en Focusing, affirme qu’il existe un lieu en deçà de la pensée, des émotions et des réactions corporelles. Avec le Focusing, on cherche justement à entrer en contact avec ce « lieu », cette « sensibilité » qui dépasse les catégories mentale, émotionnelle et corporelle.

En Focusing, ce « lieu, cette « sensibilité » s’appelle le sens corporel parce qu’il se donne dans le corps. Ce sens corporel tel que développé dans le Focusing est proche d’un sixième sens, de l’intuition. Il y a en nous quelque chose qui « sait ». Ce savoir ne repose pas sur des élaborations mentales (= des pensées) mais sur une perception globale, vague, vécue dans le corps; sur une expérience ressentie du « tout » de la situation.

Le plus souvent, ce sens corporel nous échappe et le Focusing apprend à justement reprendre contact avec lui et le conscientiser en le laissant se préciser et se définir.

Dans le sens corporel, tout est là, rassemblé dans l’expérience sensible : il véhicule implicitement toute une gamme d’émotions, de pensées, les expériences antérieures, nos croyances à ce sujet ou nos espoirs, nos tentatives de solutions, nos ressources nouvelles. – Bernadette Lamboy

En tout état de stress, il y a déjà un sens corporel qui nous interpelle et nous signale qu’il y a, dans notre attitude, quelque chose à revoir. La conscience du stress peut être utilisée comme un indicateur qui nous invite à réajuster notre positionnement.

Quand quelque chose ne va pas, le corps le sait et prend immédiatement des mesures pour se sentir mieux. Comme le corps possède un instinct de survie et de guérison émotionnelle, prendre le temps de l’écouter dans des états de stress est particulièrement adapté.

Je vous propose deux exercices inspirés par le Focusing pour trouver des solutions au stress.

1.Dégager de l’espace

La prochaine fois que nous sommes en situation de stress, pour un motif particulier ou un ensemble de choses, nous pouvons essayer de dégager le stress en le traitant comme une préoccupation à déposer, à mettre de côté.

Il ne s’agit pas de se laisser emporter par un sentiment ou une pensée précise, mais d’accepter et confirmer tout ce qui émerge (pensées, sensations, émotions) puis de les mettre de côté. On peut prendre l’image d’une pièce encombrée par des livres étalés partout : pour trouver une place où s’asseoir, on va faire des piles de livres. De la même manière, pour trouver un espace mental serein, on va mettre les pensées, les ruminations, le stress sur le côté.

« Dégager l’espace » soulage du poids des choses et, en conséquence, atténue le stress. Retrouver un espace de sérénité peut passer par une visualisation ou alors des mouvements pour réellement déposer le stress parasite dans une pièce particulière, dans un endroit, dans une boîte, dans une pierre jetée au loin…Pour certaines personnes, le fait de mettre le stress de côté suffit; pour d’autres, il ne doit absolument plus être visible, il doit être enfermé ou jeté quelque part.

Cette manière de déposer concrètement le stress n’est efficace qu’à la condition que l’endroit où est déposé le stress soit « juste » pour soi :

  • est-ce le bon endroit ?
  • y a-t-il une sensation de soulagement qui se passe en moi quand je dégage un espace intérieur en déposant le stress ?
  • où est-ce que ça se passe en moi ?
  • comment ça fait ?
  • est-ce que cela suffit ?
  • est-ce que mon corps se détend ?
  • est-ce que je suis libéré.e ?
  • si non, je continue à chercher où et comment déposer mon stress jusqu’à ce que mon corps me dise que c’est OK.

2.Ecouter le stress

Ce n’est pas l’arbre qui cache la forêt mais le stress. L’écouter nous ouvre les portes d’une nouvelle conscience orienté vers notre bien-être. – Bernadette Lamboy

Quand nous sommes en situation de stress, nous pouvons prendre le temps de nous installer confortablement et d’évoquer la situation qui nous met en état de stress. Une fois en contact avec cette situation, nous pouvons porter notre attention sur la réponse du corps.

  • Où le stress est-il localisé ?

Ces parties peuvent parler directement et il est possible de se mettre à leur écoute : quels messages ont-elles à délivrer ? quelles perspectives ouvrent-elles ?

  • Y a-t-il une impression plus vaste et indéfinie que le stress ?

Il y a probablement un sens corporel plus profond à écouter.

Sans m’identifier à mon stress, qu’est-ce que je ressens dans mon corps lorsque j’évoque le problème dans son ensemble ?

Je ressens le problème, je le perçois dans son entier, je saisis le vague malaise qu’il me procure ou le sens corporel imprécis du problème : quelles formes prend ce message (un mot, une image, une sensation particulière dans le corps, une métaphore…) ?

  • Vers quoi le corps cherche-t-il à aller ?

Une question clé à se poser pour accompagner ce processus est : « maintenant, qu’est-ce qui serait bon pour moi ? ».

Ensuite, il s’agit simplement de rester à l’écoute de ce qui émerge comme un vague sens corporel au service d’un mieux-être.

 

Recharger les batteries demande de faire une pause, de suspendre l’emballement. Faire une halte et, ensuite, laisser le vivant nous revivifier dans ce contact intime avec soi. – Bernadette Lamboy

…………………………………………………………………………………

Source : Trouver les bonnes solutions par le focusing : à l’écoute du ressenti corporel de Bernadette Lamboy (éditions Le Souffle d’or). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Trouver les bonnes solutions par le focusing sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

  • Le sens corporel, faire confiance au corps "qui sait" : un outil pour trouver des solutions à nos problèmes Ce qu'est le sens corporel en Focusing Bernadette Lamboy, docteure en psychologie et formatrice en Focusing, affirme qu'il existe un lieu en deçà de la pensée, des émotions et des réactions…
  • Avoir confiance en son corps Souvent, nous éprouvons une telle angoisse que nous finissons pas l'accepter comme étant normale. A tort. Tout malaise que nous ressentons indique que notre corps sait où se trouve son bien-être et tend vers ce but. Chaque sentiment de malaise contient l'énergie nécessaire pour rétablir…
  • Comprendre les principes du focusing J'ai découvert l'approche du focusing sur un forum à propos de la Communication Non Violente. Cela m'a intriguée car je ressentais justement un manque dans le processus de la Communication Non Violente au sujet de l'identification des sensations corporelles afin de mieux reconnaître les émotions.…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*