Sur-stimulation et surexcitation : des stratégies pour éviter que les crises de stress (en particulier pour les personnes hypersensibles)

sur stimulation hypersensible

Sur-stimulation et surexcitation : des stratégies pour éviter que les crises de stress (en particulier pour les personnes hypersensibles)

Les caractéristiques de l’hypersensibilité

Dans son cahier d’activités des hypersensibles, Elaine Aron rappelle l’importance pour les personnes avec une sensibilité élevée d’éviter la sur-stimulation en lien avec la surexcitation.

Elaine Aron, psychologue spécialisée en sensibilité élevée, désigne les traits caractéristiques de l’hypersensibilité par 4 éléments :

  • traitement profond des informations,
  • propension à être facilement sur stimulé,
  • réactions vives d’un point de vue émotionnel, et en particulier une forte empathie naturelle,
  • conscience de stimuli subtiles, faiblement remarqués par d’autres.

Ainsi, les personnes avec une sensibilité élevée ont tendance à atteindre la surexcitation plus facilement et rapidement que les autres.

La surexcitation

La surexcitation chronique peut devenir un problème très gênant pour les personnes hypersensibles car elle se traduit par l’impression d’être submergé, anxieux ou vaguement  inquiet de ne pas réussir à tout faire. Les manifestations de la surexcitation chronique sont différentes d’une personne à l’autre et peuvent prendre d’autre formes : des palpitations inexpliquées, de la nervosité, une conduite sur la route trop rapide, un agacement face à quelqu’un qu’on estime trop lent, des douleurs ou une raideur musculaire inexpliquées, l’épuisement, un sentiment d’incompétence ou d’impuissance…

La première tâche des personne avec une sensibilité élevée consiste à repérer ce qu’elles font déjà pour gérer la surexcitation et à dresser une liste de stratégies efficaces.

  • Si on se sent surstimulé par une situation, on peut toujours partir. Il est possible de s’excuser plus tard si ce départ a pu paraît déplacé. Partir peut prendre la forme d’un tour en forêt ou près de l’eau car la nature a un effet apaisant.

 

  • En cas de doute, il est tout à fait envisageable de ne pas s’engager sans un temps de réflexion au préalable. Une réponse de ce type permet de prendre des engagements en toute conscience, sans se forcer à répondre immédiatement : “Je reviens vers toi pour te le dire” (en ajoutant une date ou un délai précis si possible)”.

 

  • On peut également bloquer des plages de repos dans l’agenda en réservant plus de temps encore pour ces temps de repos après une journée qui risque d’être stimulante/ chargée. On se tiendra avec rigueur à ces moments sacrés.

 

  • On peut apprendre quelques exercices de respiration et de relaxation pour pouvoir les pratiquer en cas de besoin.

Chaque personne pourra faire sa propre liste pour diminuer son niveau d’excitation et éviter les sur-stimulations.

La sous-excitation

Elaine Aron prévient que la sous-excitation peut également être source d’inconfort (elle la nomme “l’intériorisation excessive“).

Cette sous-excitation peut mener à l’abandon des rêves, espoirs ou projets, à ne plus vouloir rencontrer de nouvelles personnes ou à craindre la nouveauté, la créativité.

Elaine Aron cite quelques signes de sous-excitation : s’ennuyer, ne pas tenir en place, avoir envie de manger quand on n’a pas vraiment faim, avoir des activités simplement pour briser l’ennui sans y prendre de plaisir particulier, embêter ou causer des problèmes à son entourage, se sentir insatisfait en général, jalouser les autres…

Le défi principal consiste alors à se connaître (les signes annonciateurs d’une sous ou d’une sur excitation), s’écouter et à faire preuve de douceur envers soi-même pour vivre une vie plaisante, dans toute sa richesse.

…………………………
Source : Le cahier d’activités des hypersensibles de Elaine Aron (éditions Leduc S). Disponible en librairie, en centre culturel ou sur internet.

Commander Le cahier d’activités des hypersensibles sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*