Traiter le traumatisme par le théâtre

Traiter le traumatisme par le théâtre

Traiter le traumatisme par le théâtre

Bessel Van der Kolk est un psychologue américain, spécialiste du traumatisme. Dans son livre Le Corps n’oublie rien, il témoigne de l’efficacité du théâtre dans le traitement des traumatismes (que ce soit regarder une pièce de théâtre ou bien jouer dans une pièce de théâtre). .

Il écrit que, pour trouver sa voix, on doit être en prise avec son corps, capable de respirer pleinement et d’accéder à ses sensations. C’est le contraire de la dissociation, de l’expérience extracorporelle et de la dépression, de l’avachissement devant un écran offrant une distraction passive. Or, quand on joue la comédie, on se sert de son corps pour prendre sa place dans la vie.

Van der Kolk rappelle que, depuis la nuit des temps, les hommes ont utilisé des rites collectifs pour faire face à leurs sentiments les plus puissants et les plus terrifiants. Dans cette optique, la tragédie grecque  peut avoir servi de rite de réintégration aux anciens combattants.

Regarder des pièces de théâtre

Bessel Van der Kolk raconte avoir assisté à une lecture d’Ajax ( tragédie grecque de Sophocle) à Cambridge, Massachusetts, alors que les médias américains venaient d’annoncer une hausse de 17 %, en trois ans, du taux de suicide des anciens combattants. Les spectateurs étaient composés de vétérans du Vietnam, d’épouses de militaires, d’hommes fraîchement démobilisés et de femmes qui avaient servi en Irak et en Afghanistan. Suite à la représentation, ils se sont succédé au micro en témoignant que certaines répliques de la pièce représentaient avec exactitude leurs insomnies, leur dépendance à la drogue et le fait qu’ils se sentaient éloignés de leur famille. L’atmosphère était électrique et, ensuite, les spectateurs ont formé des petits groupes dans le foyer.

Tous ceux qui ont été en contact avec la douleur extrême, la souffrance et la mort n’ont aucun mal à comprendre la tragédie grecque. C’est un témoignage vibrant des histoires des vétérans. – Bryan Doerries (metteur en scène)

Faire du théâtre

Bessel Van der Kolk expose des initiatives américaines de traitement du traumatisme par le théâtre (enfants placés, adolescents en décrochage scolaire, anciens combattants) . Toutes ces méthodes reposent sur un même principe : une confrontation avec les réalités douloureuses de la vie et une transformation symbolique par l’action collective.

La psychologue regrette que notre culture nous pousse à nous couper de la vérité de nos sentiments. A l’inverse, l’amour et la haine, l’agression et l’abdication, la loyauté et la trahison sont au cœur du théâtre… et du traumatisme.

Les traumatisés sont terrifiés par leurs émotions. Ils craignent de les ressentir, car elles peuvent les conduire à une perte de contrôle. À l’inverse, le théâtre porte à incarner les passions, à leur donner voix et à entrer dans la peau de plusieurs personnages. Se sentir maudit et coupé des autres est, on l’a vu, l’essence même du traumatisme. Le théâtre permet une confrontation collective aux réalités de la condition humaine. – Bessel Van der Kolk

Ainsi, le théâtre donne aux traumatisés (qui cherchent en permanence à cacher à quel point ils sont furieux, effrayés ou impuissants) une occasion de communiquer en éprouvant intensément leur condition humaine. Par exemple, les victimes de traumatisme redoutent les conflits (par peur de prendre le contrôle, par peur de perdre, à cause de leur mémoire traumatique qui s’allume). Or le conflit est l’âme même du théâtre, qui traite des conflits intérieurs, familiaux et sociaux, et de leurs conséquences.

Au théâtre, on cherche des moyens de dire la vérité et de transmettre au public des vérités majeures. Cela oblige à lutter contre ses blocages pour découvrir sa vérité, à explorer son intériorité afin de l’exposer sur scène par sa voix et son corps. – Bessel Van der Kolk

………………………………….
Source : Le Corps n’oublie rien : Le cerveau, l’esprit et le corps dans la guérison du traumatisme de
Bessel Van der Kolk (éditions Albin Michel)

Commander Le Corps n’oublie rien sur Amazon, sur Decitre ou sur Cultura 

Vous aimerez aussi...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*